Bienvenue sur le site de l'ESBF / Entente Sportive Bisontine Féminine
  
Les actualités

ESBF/Bourg de Péage : des nouvelles de Camille Comte !

28/02/2018 - 11:33
Ce samedi, lors de la réception de Bourg de Péage, Besançon va retrouver une personne qu’elle connaît bien, en la personne de Camille Comte, entraîneur de l’équipe péageoise et ancien coach de l’équipe bisontine qu’il a contribué à faire revenir au sein de l’élite.

Toujours aussi sympathique et disponible, Camille a accepté de se livrer à une petite interview avant son retour dans l’antre bisontin.

Après un début de saison compliqué, Bourg de Péage monte en puissance depuis sa victoire contre l’ESBF lors de la 8ème journée. Penses-tu que ça a été le déclic ?

Il n’y a pas eu de déclic, mais une progression constante toute au long de la saison. Je n’ai pas mis en place une stratégie et une organisation du travail qui cherchent à gagner tous les matchs, mais un maximum sur la saison. La différence se situe sur les attentes et la fixation des objectifs. Comme j’ai la même équipe qu’en D2, nous avons étudié le calendrier pour cibler des périodes où le résultat du weekend n’allait pas être notre seul critère d’évaluation. L’objectif était d’être capable de gagner plus de matchs ensuite, et certainement plus au final que si nous avions espéré depuis le mois d’août remporter chacun de nos matchs.

Longtemps dernière du classement, ton équipe est désormais plus proche des play-offs que de la lanterne rouge.

J’ai établi une feuille de route, avec un nombre de victoires à atteindre à la fin pour remplir notre objectif de la phase régulière qui est de partir en playdown avec des points. Je n’ai pas suivi les aléas de chaque journée, je n’ai pas regardé le classement pendant plusieurs mois, concentré sur ma feuille de route. Aujourd’hui il est important de voir ce que chacun de nos adversaires peut jouer sur la fin de saison, donc je l’étudie. Je ne maitrise pas les résultats des autres. Tant mieux si la lanterne rouge s’éloigne, cela veut dire qu’on pourrait remplir notre objectif. 

Alors que le calendrier vous réserve des matchs face à l’ESBF, Chambray, Toulon et Le Havre, penses-tu qu’il est possible que Bourg de Péage se hisse en play-offs ?

Non je ne pense pas. 3 points nous séparent de Toulon qui vient de gagner à Brest. On avait redéfini un objectif avec les joueuses, il y a un mois, d’aller chercher la 10ème place. Depuis nous avons une victoire et deux nuls, nous sommes 9ème ex-aequo avec Chambray. On peut encore finir 9, 10 ou 11. On va continuer notre progression comme convenu et prendre les matchs les uns après les autres. 

Même en terminant 9ème après les 22 journée de la saison régulière, on peut être relégué à l’issue des 6 journées de play-down, que penses-tu de la formule du championnat ?

Oui mathématiquement c’est possible. Je connais bien les playdown pour les avoir faits 3 fois avec l’ESBF. C’est quand même peut probable que cela arrive surtout pour une équipe qui se prépare toute la saison à les faire. C’est une formule qui rebat les cartes aussi bien en haut qu’en bas tout en prenant en considération la phase régulière. On est plutôt dans une logique médiatique de relancer du suspense que dans le respect pur de la logique sportive. Il faut vivre avec son temps et accepter les particularités du sport professionnel, même si l’entraineur doit avoir l’esprit critique et être partie prenante de l’évolution de son sport.

Samedi, tu vas retrouver le Palais des Sports de Besançon, quel est ton meilleur souvenir ici ?

J’en ai énormément. Mon passage à Besançon est marqué continuellement de bons moments. Que ce soit dans la relation que j’ai pu avoir avec les acteurs et actrices du club, ou dans les résultats sportifs. Forcément la victoire contre Cannes qui nous garantit la montée et le titre devant 3000 personnes dans le palais, alors que la veille j’étais à l’enterrement de ma grand-mère, a été un moment inoubliable. 

A ton avis, quelle va être la clé du match ?

La validité ou pas du dernier but.

Plus généralement, quel regard portes-tu sur la saison de l’ESBF ?

Je suis très heureux de voir que les joueuses que j’avais déjà pour certaines il y a plus de 6 ans avec Flo (Florence Sauval) sont encore au club et continuent de grandir au contact de Raph et Sandrine. C’est l’ADN de ce club et son territoire, encore plus que la coupe d’Europe. La saison passée est encore dans les têtes, et la récompense de la coupe d’Europe contient aussi son revers de la médaille. Pas uniquement dans l’énergie laissée sur le terrain mais aussi dans la gestion du contexte et des attentes qui sont liées. Si je prends en compte le niveau de l’équipe, de la concurrence et du contexte, je pense que si l’ESBF finit 6ème de la phase régulière, elles seront à leur place. Même si, en ce moment, la période a l’air délicate, c’est dans leurs cordes. 

As-tu un mot à destination des supporteurs bisontins ?

J’aurai grand plaisir à les retrouver. Vraiment. Malgré la différence sur le papier entre les 2 équipes, je leur promets de faire tout mon possible qu’il y ait un match avec du suspense.

On remercie Camille pour sa disponibilité et le club de Bourg de Péage pour la photo ! 

Rendez-vous samedi à 20h00 au Palais des Sports Ghani Yalouz !
PROCHAIN MATCH
DERNIER RESULTAT
NOUS SUIVRE