Bienvenue sur le site de l'ESBF / Entente Sportive Bisontine Féminine
 
Les actualités

ESBF/Metz : L'interview de la supportrice messine !

13/02/2018 - 08:57
Avant chaque rencontre, nous allons bavarder avec un supporter adverse, histoire d'en apprendre un peu plus sur la culture hand locale et, bien sûr, pour soutirer quelques précieuses informations à communiquer à notre staff. Aujourd'hui, découvrez l'interview d'une supportrice du Metz Handball !

Tout d’abord, est ce que tu peux te présenter en quelques lignes ?

Je me prénomme Virginie, j'ai 25 ans et je suis plutôt une supportrice atypique du Metz Handball car je ne vis pas là-bas. J'ai grandi dans le handball grâce à ma mère qui y jouait. J'ai tenté de suivre ses pas en pratiquant le sport pendant 2 ans en UNSS,  mais j'ai finalement préféré me concentrer sur un sport individuel tout en gardant un pied dans le handball via le bénévolat avec le club de mon jeune frère, quelques années plus tard. Ma mère m'a cependant transmis sa passion pour ce noble sport à travers son admiration pour nos célèbres tricolores comme Valérie Nicolas, Raphaëlle Tervelle, Véronique Pecqueux-Rolland, bref... toute la première génération de championnes du Monde. En 2008, il y a eu une sorte de passage de témoin entre elle et moi : habituée aux petits clubs familiaux, j'ai réellement découvert le haut niveau devant les JO de Pékin. C'est ainsi que j'ai pu suivre de grandes joueuses.

Pendant 8 ans, j'ai suivi d'un oeil distant les championnats féminins tout en étant fervente supportrice des Bleues. Durant ce laps de temps, je restais admirative devant l'hégémonie messine et j'étais touchée par les disparitions de clubs. J'étais déjà très passionnée mais en 2015-2016, j'ai été marquée par les prestations d'une jeune gardienne, ancienne pensionnaire de votre maison (Laura Glauser). Dès lors, j'ai suivi le projet du Metz Handball de manière plus assidu. Je me déplace dès que mon emploi du temps me le permet malgré mon statut atypique. Mon amour devient de plus en plus intangible et mon projet est de participer à la vie du club dès l'année prochaine ou dans 2 ans.

Quel est selon toi la joueuse la plus en forme en ce moment à Metz ?
Pour moi, l'équipe de Metz est avant tout un fort collectif. Quand une fille n'est pas en forme, ces coéquipières apportent leur pierre à l'édifice pour masquer cette défaillance. Toutes les joueuses sont solidaires. Cependant, je pourrais alors évoquer Ana Gros, notre plus grande artilleuse, qui nous a fait beaucoup de mal durant le championnat du Monde. Mais je vais plutôt évoquer Grâce Zaadi. Pour moi, elle tire son épingle du jeu car elle a la plus forte progression depuis la saison dernière. Elle a une nouvelle maturité depuis la rentrée, elle assume totalement son rôle de capitaine. On ressent une nouvelle dimension dans ses prises de décisions sur le terrain ; elle prend brillamment de nouveaux risques et elle est devenue essentielle dans la finition, notamment avec cette relation privilégiée Demi-centre/pivot devenu l'un des points forts du collectif sur attaques placées. Grâce a su trouver le juste milieu entre l'attaque et les passes décisives. Elle a retrouvé confiance en ses capacités et sa prolongation me fait grand plaisir car elle a encore une marge de progression et rassure parfaitement nos troupes.

Que penses-tu du recrutement Messin ? Que faut-il encore améliorer ?
Metz est quelque peu le roi du suspens au niveau du recrutement, rien ne filtre si ce n'est les recrutements d'Astride N'Gouan et d'Ivana Kapitanovic puis les départs de Ana Gros et Laurisa Landre. Comme tout bon supporter messin, je suis bien évidemment attristée par les départs, d'autant plus que se sont des joueuses-clés de notre collectif. Laurisa avait su apporter son expérience roumaine et internationale... Quant à Ana, on ne vous présente plus son bras gauche qui déroute un bon nombre de défenses et de gardiennes au 9m. Mais j'espère de tout coeur qu'elles trouveront leur place dans leurs prochains clubs. Les futurs supporters prendront un immense plaisir à les regarder jouer. Ce sont deux grandes pertes mais Metz a toujours su se relever après le départ de joueuses emblématiques, je fais totalement confiance à Thierry Weisman et Emmanuel Mayonnade. 

D'ailleurs, ils ont tout de suite répondu à Brest en signant Astride, ce qui n'est plutôt pas mal puisqu'elle est une pivot très complète. Capable de créer des espaces pour ses coéquipières et elle-même, je pense qu'elle fera mal en attaque avec Grâce la saison prochaine mais également en poste 3 avec Béatrice Edwige. Pivot de bloc et prise de position en puissance avec un grand gabarit qui nous avantagera, je pense que nous avons énormément de chance de la récupérer puis ça nous ferait 8 internationales françaises si la signature de Gnonsiane Niombla est actée.

En ce qui concerne le reste, pour qu'un club reste grand, il faut qu'il assure en stabilité. C'est pourquoi les prolongations de Xenia Smits, Béatrice Edwige, Marion Maubon et Grâce Zaadi sont des nouvelles rassurantes. Mais au vue de la forte concurrence qui arrive, Metz va devoir se réinventer en faisant par exemple plus confiance à Laura Flippes, une joueuse très polyvalente et percutante, apportant un lot de diversification dans le jeu messin, mais également en recrutant une base arrière plus solide et polyvalente pour remplacer Ana mais surtout soutenir Grâce. J'ai entendu dire que c'était dans les tuyaux, on croise les doigts ! 

Que penses-tu de l’ex-bisontine, Laura Glauser ?
Laura Glauser est la joueuse que j'admire le plus dans cette équipe. C'est elle qui m'a vraiment emmenée vers le club. C'est une joueuse qui grandit au fil des saisons. Je prends plaisir à la regarder jouer. Son explosivité, sa persévérance, sa détermination et sa très bonne lecture de jeu donne un certain cadre serein au collectif. Quand la défense est en méforme, nous savons que derrière, il y a Laura dans les cages. D'ailleurs, j'apprécie très fortement son côté collectif : elle se moque des statistiques, tout ce qui compte pour elle, c'est être présente pour l'équipe. Elle doit encore progresser, notamment au niveau des ailes, mais pour moi, elle a pris une nouveau virage après les Jeux Olympiques, elle qui manquait de confiance. Elle fait partie des meilleures gardiennes européennes et son duo avec Amandine Leynaud est l'un des plus forts et plus beaux dans le monde du sport. Il n'est pas du tout concurrentiel et est le grand point fort de l'Equipe de France ! Pour moi il est à l'origine des 3 dernières médailles. Elle me manque cette saison mais je lui souhaite tout mon bonheur dans sa future vie de maman et je sais qu'elle reviendra au meilleur de sa forme. Laura est une joueuse ambitieuse, travailleuse, humble et disponible... Tous les ingrédients d'une grande gardienne. Je remercie l'ESBF d'avoir vu en elle un grand potentiel. 

Est-ce qu’il y a une joueuse en particulier qui t’a marqué à Metz sur les dernières années ?
Pour ne pas de nouveau parler de Laura Glauser, j'ai envie de répondre que le collectif messin m'a marqué dans son entièreté. Chacune des joueuses a des qualités et un apport essentiel à chaque minute d'un match. Sur la scène européenne, jusqu'alors Metz faisait figure de petit poucet mais chaque année, le collectif su faire grimper la jauge d'ambition. Les Messines ont souvent souffert mais elles ont réussi à faire déjouer de plus grands adversaires qu'elles. La force de ce groupe est cette capacité à se relever après une lourde défaite, à prendre les rencontres une par une sans rien calculer, sans jamais se reposer sur ses acquis. Pourtant avec 37 titres, il pourrait le faire mais non, la soif de la victoire est toujours palpable. Dans leur regard, on sent toute l'agressivité, toute la conquête. On sent l'amour du maillot à chaque but inscrit. 

Depuis le 1/4 historique en Ligue des Champions, le collectif a fortement évolué.  Moins de pertes de balles, plus d'engagement, les Messines montrent un nouveau visage et c'est très fort. 

Cependant, je suis très époustouflée par la jeune garde. Et là encore, c'est au pluriel. En effet, toutes répondent présentent pour suppléer les titulaires. La fougue de Méline Nocandy et les tirs en suspensions de Orlane Kanor m'éblouissent entre autre. Le club a le privilège de pouvoir s'appuyer sur son centre de formation et faire des rotations, ce qui fait la grande qualité de cette équipe. 

Certes, il y a des joueuses qu'on remarque plus facilement que d'autres mais le fait de savoir éviter une somme d'individualités, cela me marque très nettement. 

A ton avis, est-ce que Metz peut atteindre la finale de la Ligue des Champions ?

Je dirais que Metz est au moins capable d'atteindre enfin le Final 4 si l'équipe continue de montrer un aussi beau jeu que face au FTC Cargo Rail Hungaria avec nos gardiennes qui assurent. Un ami m'a dit "Sans grandes gardiennes, nous ne pouvons pas atteindre un carré final" et je pense qu'il a raison. J'essaie de regarder beaucoup de matches de Ligue des Champions ou de championnats et je vois souvent des gardiennes redresser le bateau qui tangue alors que l'efficacité offensive est à la peine. Je ne dis pas que les gardiennes sauvent toutes les rencontres à elle toute seule mais elles restent un facteur clé de rayonnement. Donc si Marina Rajcic (avec l'appui de Kyra Csapo) continue d'être aussi décisive qu'elle l'a été contre le FTC, Metz verra les couleurs de la capitale hongroise. Le Final 4 est possible mais il faut jouer la compétition "Step by Step" et le chemin est encore long...

Que penses-tu de l’ESBF en général ?
L'ESBF est un club historique que je respecte énormément. Il a formé de grandes joueuses et il a cette culture et cet engouement autour du handball qui se retrouvent dans mes valeurs. La venue de Raphaëlle Tervel et de Sandrine Mariot-Delerce dans le staff bisontin a enrichi et a fait amorcer une nouvelle tendance ambitieuse depuis la remontée. Le collectif est jeune, il se construit. Je ne doute pas qu'il sera de nouveau un place forte du handball et je souhaite au club une très belle fin de saison. 

Que retiens-tu des deux oppositions en championnat cette année entre les deux équipes ?
A l'aller, je me souviens d'une première mi-temps par moment poussive, par moment serré. Ensuite, malgré une résistance bisontine très louable, le collectif mosellan avait su retrouver ses fondamentaux. Malgré tout, l'équipe bisontine et son jeu à 7 sont très difficiles à jouer en témoigne le match retour... Les bisontines se sont une nouvelle fois montrées très engagées et très sereines pour accrocher les messines dans un match de toute intensité. Cette victoire sur le fil démontre que chaque match est à prendre au sérieux, que chaque joute diffère d'une période à l'autre. Ce genre de rencontre est une grande leçon et apporte beaucoup d'éléments d'analyse pour avancer.  

Quel est ton pronostic pour cette opposition en coupe ?
Il est toujours difficile de pronostiquer une opposition entre 2 équipes que j'apprécie. On parle de nouvelle rivalité entre Brest et Metz mais le tirage au sort décide de m'embêter une nouvelle fois. Coupe de France, Play-offs,... j'espère que vous n'en avez pas marre de nous. J'aimerais vous laisser l'Accor Hotel Arena cette année mais nous avons un titre à défendre quand même. Je vais être chauvine et pronostiquer une victoire pour les jaunes et bleues... Mais sur le fil ! 

Un dernier mot pour la fin ?
Même si le haut du tableau est assez prévisible, avec un grand Metz, notre championnat tend à être de plus en plus compétitif. Je suis très contente lorsque je vois les clubs mettre les moyens pour recruter des joueuses de renom. Cela nous donne une bonne image en Europe. Cependant, les équipes féminines ne sont pas assez mises en avant. La LFH ne peut pas avancer tant qu'on ne diffuse pas au moins un match par semaine. Par ailleurs, je trouve cela dommage de ne pas pouvoir voir les joutes européennes hors Ligue des champions. Je sais que cela doit demander beaucoup de moyens mais montrer nos belles équipes valoriserait le handball auprès du public. Et ce public ce sont les supporters de demain... 

Pour finir, je vous souhaite bon courage et que le meilleur gagne !

On remercie Virginie pour sa disponibilité et on vous donne rendez-vous à 20h00 mercredi soir pour la rencontre face à Metz !
PROCHAIN MATCH
DERNIER RESULTAT
NOUS SUIVRE