Bienvenue sur le site de l'ESBF / Entente Sportive Bisontine Féminine
 
Les actualités

« A petit feu ! »

30/08/2017 - 23:47
A l’issue du  match Le coach de Toulon, Thierry Vincent reconnaissait : « le résultat de ce soir est parfaitement logique. Besançon nous a usées à petit feu et pour des sudistes on a eu du mal à surmonter la chaleur :) ! On n’a pas été à la hauteur et la victoire de Besançon est cent fois méritée »

Pourtant les 10 premières minutes du match ne laissaient pas augurer une domination bisontine. Sous les coups de boutoir de Kramer et Zazaï, les Varoises prenaient le large. Mais devant une Cathy Gabriel qui retrouvait la clef des buts, qu’elle avait un moment égarée, la défense se resserrait et permettait aux attaques de se déployer. Toulon qui avait marqué 6 buts à la 8ème minute (4 – 6), allait se contenter de la portion congrue durant les 22 dernières minutes : 5 buts dont 2 par l’inévitable Zazaï, l’âme des visiteuses durant le match. Le public, plein de bons souvenirs l’applaudissaient et fait sans doute unique dans l’histoire du club, elle recevait un coup de cœur des partenaires durant le VIP.

La pause arrivait sur le score de 15 – 11, avance confortable peut-être, mais qui laissait tout de même un peu perplexe, un score plus serré n’ayant pas été immérité pour Toulon.

Le retour des vestiaires ne laissait aucune place au doute. Un 5 – 0 d’entrée annihilait toutes les velléités varoises. Suivi, d’une sorte de crise de la quarantaine durant laquelle Toulon reprenait quelques couleurs. Heureusement, cette sorte de crise n’affecte que peu la gent féminine et nos joueuses repartaient de plus belle. Face à une équipe s’en remettant plutôt aux qualités individuelles, les Bisontines affichaient un esprit de corps qui faisait chavirer le public. Même réduites à 4, suite à des décisions arbitrales, elles parvenaient à maintenir le cap vers une première victoire. 26 – 20.

Raphaëlle Tervel : « Je suis très satisfaite, car dans ce premier match, nous avons pu mettre en œuvre et mener à bien tout ce qui avait été prévu. Nous avons fait une grosse préparation, nous nous sommes confrontées aux meilleures pour être prêtes aujourd’hui. Je les félicite particulièrement pour leur activité défensive. Quand les joueuses sont partout, il n’y a pas photo. La preuve, vous les avez étouffées. Et il faut que l’on garde ça pour toute la saison car c’était très bien. L’autre point positif, c’est qu’on a pu faire jouer tout le monde et en particulier les deux jeunes recrues du centre de formation : Lucie Granier et Roxanne Frank qui ont assuré pour leur première sortie au Palais »

Il fallait bien choisir, (et donc sacrifier les autres), la joueuse du match : Cathy Gabriel, qui après un début en demi-teinte, allait baisser le rideau en réalisant un 45% durant les 50 minutes suivantes ? Maria Nunez, 5/5 ? Marine Dupuis, virevoltante sur son aile ? Alice Lévêque, la nouvelle capitaine ? Finalement le choix se portait sur Aïssatou Kouyaté, efficace en attaque et qui avait fait don de son corps au collectif de défense pour s’opposer à la puissante et agressive Kramer.

Le public, déjà nombreux pour un mois d’août, ne se trompait pas en acclamant longuement les joueuses à l’issue de la partie.

Bravo à toutes et à bientôt contre Issy Paris pour la seconde journée à domicile de LFH !
PROCHAIN MATCH
DERNIER RESULTAT
NOUS SUIVRE